1927 BUGATTI TYPE 40 SPÉCIALE
Artcurial | 30-Oct-2016 | Automobiles sur les Champs 10 | Venue : 7 Rond-Point des Champs-Élysées 75008 Paris
Category : Classic Cars
Lot No. : 134
Year : 1927
Engine Size : -
Chassis No. : # 37700
Engine No. : # 169 (ex 40291)
No longer available - Sold or withdrawn from sale
 

 

1927 Bugatti Type 40 spéciale
Carte grise française
Châssis n° 37700
Moteur n° 169 (ex 40291)
- Connue sous cette forme depuis au moins 1959
- Voiture constituée d'éléments Bugatti authentiques
- Ex-Musée National de l'automobile à Leidschendam, Ex Musée de la Réole
- Restauration complète, voiture fiable
Selon les archives du très sérieux Bugatti Register of the Netherlands and Belgium, et d'après une récente mise à jour par son auteur, Kees Jansen, cette voiture est une Bugatti Type 40 modifiée à la façon d'une Type 37, avec un moteur de Type 40 portant le n°169. Celui-ci provient de la voiture ayant le n° de châssis 40291 et non de 37313 comme cela a longtemps été indiqué. Toujours d'après l'auteur, 40291 fût produit en décembre 1926, commandé en châssis roulant parmi 23 autres véhicules par l'Agence Bugatti de l'avenue Montaigne à Paris, et livré le 4 janvier 1927. Le châssis de notre exemplaire a été modifié pour se rapprocher au plus près de l'allure du type 37, et la traverse arrière a ainsi été supprimée. Dans le même esprit, de nouveaux supports furent soudés au châssis pour permettre de reculer le moteur. Les numéros relevés sur les composants principaux lors de la restauration sont les suivants : pont n°490, boîte de vitesses n°489, essieu avant n°490, châssis n°490. Ces éléments proviennent d'une autre Type 40, en l'occurrence, 40600. La carrosserie de cette voiture est inspirée des versions Grand Prix, avec pointe arrière.
La réalisation de cette voiture date probablement des années 50, puisque la voiture apparait déjà sous cette forme en tant que 1500cc Bugatti dans Bugantics en 1959. Elle est également mentionnée dans le Bugatti Register de H.G. Conway de 1962 sous le titre de Bugatti 37, erreur liée à l'identité du moteur, alors attribué à 37313. A cette époque, elle appartenait à un amateur hollandais du nom de H. Groenewegen, de Rotterdam. Après son décès, la voiture était cédée au Nationaal Automobiel Museum Leidschendam (devenu par la suite le musée Louwman), en 1974 semble-t-il. En 1993, suite à une vente aux enchères organisée à Londres par Brooks, elle est passée entre les mains d'un propriétaire resté anonyme. On la retrouve ensuite au musée de la Réole où elle était exposée. Séduit par cette voiture, un amateur hollandais l'a alors achetée et c'est auprès de lui que l'actuel propriétaire, français, en a fait l'acquisition en 2000. Depuis, la voiture a bénéficié d'une restauration complète dans le respect de la configuration dans laquelle elle a été trouvée. Un dossier de photos témoigne de la qualité des travaux.
Nous sommes donc en présence d'une réalisation ancienne, composée d'éléments originaux de deux Bugatti type 40 (40291 et 40600), toutes deux détruites à l'époque. La réalisation est de qualité et fait preuve d'homogénéité, tout en offrant le plaisir d'une carrosserie sportive. Sa restauration de qualité en fait aujourd'hui une voiture fiable et facilement utilisable.
French registration
Chassis n° 37700
Engine n° 169 (ex 40291)
- Known in this form since at least 1959
- Car built from genuine Bugatti components
- Ex-Musée National Motor Museum in Leidschendam, Ex Musée de la Réole
- Completely restored, reliable car
According to the archives of the reputable Bugatti Register of the Netherlands and Belgium, and a recent update by its author, Kees Jansen, this car is a Bugatti Type 40, modified in the style of a Type 37, with a Type 40 engine that carries the number n°169. This comes from chassis no. 40291, and not from 37313 as had been noted for a long time. According to Jansen, 40291 was built in December 1926, one of 23 other vehicles ordered as a rolling chassis by the Bugatti Agency on the avenue Montaigne in Paris, and delivered on 4 January 1927. The chassis of our example has been modified to resemble a Type 37, and the rear crossmember has been removed. Similarly, new supports have been welded onto the chassis to allow the engine to be moved further back. The numbers shown on the main elements of the car since its restoration are as follows: rear axle n°490, gearbox n°489, front axle n°490, chassis n°490.These elements come from another Type 40, n° 40600. The coachwork of our car is inspired by the Grand Prix versions with a pointed rear.
This car was probably built during the 1950s, and it appeared in this form as a 1500cc Bugatti in Bugantics in 1959. It was also mentioned in the Bugatti register by H.G.Conway in 1962, labelled as a Bugatti 37, an error associated with the identity of the engine, then attributed to chassis 37313. At this time it belonged to a Dutch enthusiast called H. Groenewegen, from Rotterdam. After he died, the car went to the National Motor Museum in Leidschendam (which later became the Louwman Museum), in around 1974. In 1993, following an auction by Brooks in London, it was sold to an anonymous buyer. The car was subsequently found on display in the museum in Réole. A Dutch enthusiast fell in love with the car and bought it from there, and it was from him that the current owner acquired the car in 2000. Since then, it has been completely restored, respecting the configuration in which it was found. There is a file of photographs documenting the work carried out.
We are therefore in the presence of a car that was built some time ago, using the original parts of two Bugatti Type 40s (40291 and 40600), both destroyed in period. The car has been constructed to a high standard and displays great homogeneity with a very appealing sporting body. The standard of restoration carried out makes it reliable and easy to use.
Estimation 250 000 - 300 000 €